Pinakes | Πίνακες

Textes et manuscrits grecs

Lien :  |  | 
Villes Dépôts Fonds Cotes Commentaire Pages
Escorial (El-) Real Biblioteca fonds principal Σ. II. 08 (Revilla 088) Antigraphe du ms. Wien, ÖNB, Phil. gr. 91 42, n. 17
Firenze Biblioteca Medicea Laurenziana (BML) Conv. Soppr. 127 Reliure moderne de bibliothèque de 1809 ; le ms. provient du monastère Santa Maria degli Angeli et a peut-être été acquis par Pietro Candido en Crète 44 et n. 31
Firenze Biblioteca Medicea Laurenziana (BML) Conv. Soppr. 142 Même main que le ms. Wien, ÖNB, Suppl. gr. 123 43, n. 23
Firenze Biblioteca Medicea Laurenziana (BML) Plut. 55. 14 Partiellement copié par Demetrios Damilas (RGK I 98, Nr. 93) 41, n. 13
Firenze Biblioteca Riccardiana fonds principal 0014 Copié par Geôrgios Gregoropulos ; reliure moderne de bibliothèque 44
Hagion Oros Monê Batopediou fonds principal 0052 Type 2 de décoration des tranches 44
London British Library Harley 5624 Partiellement copié par Ioannes Chionopulos ; pour le texte d'Harpocration, il dépend du même modèle que le ms. Firenze, BML, Plut. 55.14 41, n. 13
Madrid Biblioteca nacional de España (BNE) fonds principal 04865 Provient de l'atelier d'Andreas Darmarios ; apographe du ms. Wien, ÖNB, Hist. gr. 17 41, n. 16
Milano Biblioteca Ambrosiana fonds principal C 120 inf. (Martini-Bassi 0858) Copié par Michael Apostoles et annoté par Lauro Quirini ; reliure crétoise d'origine 44
Milano Biblioteca Ambrosiana fonds principal D 015 sup. (Martini-Bassi 218) Copié par Michael Suliardos 41, n. 13
Milano Biblioteca Ambrosiana fonds principal E 004 inf. (Martini-Bassi 1008) Copié par Gerardos et annoté par Lauro Quirini ; reliure crétoise d'origine 44
Milano Biblioteca Ambrosiana fonds principal L 093 sup. (Martini-Bassi 490) Reliure de type byzantin, peut-être crétoise ; le ms. se trouvait dès le XIVe siècle en Crète ; en effet, son apographe direct, le ms. Modena, B. Estense, α. Q. 4. 13, est de la main de Michael Lulludes, actif en Crète depuis 1305/6. 44-45 et n. 33
Modena Biblioteca Estense universitaria fonds principal α. Q. 4. 13 (Puntoni 235) Copié par Michael Lulludes, actif en Crète depuis 1305/6 ; apographe direct du ms. Milano, B. Ambr., L 93 sup. 45, n. 33
Modena Biblioteca Estense universitaria fonds principal α. U. 9. 01 (Puntoni 53) Sous la cote erronée gr. 63 ; probablement copié par le jeune Markos Musuros 45 et n. 34
München Bayerische Staatsbibliothek (BSB) Cod. graec. 190 Le volume a une reliure crétoise d'origine, non mentionnée dans le catalogue 44
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 2033 Copié par Michael Apostoles [souscriptions aux ff. 144v, 202v et 288r] et par Emanuel Atramyttenos ; reliure moderne de bibliothèque ; constituait un seul et même codex avec le ms. Paris, BNF, gr. 2035 45 et n. 35
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 2035 Reliure moderne de bibliothèque ; constituait à l'origine un seul et même codex avec le ms. Paris, BNF, gr. 2033 45 et n. 35
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 2173 Copié vers 1500 par deux mains anonymes ; reliure italienne "alla greca" 45
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 2500 Reliure crétoise d'origine ; a appartenu à Geôrgios Agapetos (RGK II 47, Nr. 71) 45
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 2600 Copié par Michael Suliardos (RGK II 148-149, Nr. 392), originaire du Péloponnèse, mais qui a séjourné en Crète et a entretenu des relations avec des copistes crétois. 41, n. 13
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 2827 41, n. 13
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 3061 Copié par quatre mains, dont Aristoboulos Apostoles ; a conservé sa reliure crétoise d'origine ; sa décoration crétoise n'est pas coloriée 45 et n. 37
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) Supplément grec 0204 Copié intégralement par Michael Apostoles [souscriptions aux ff. 257r et 492r] ; reliure moderne de bibliothèque ; décoration crétoise des tranches de type 1 45 et n. 36
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) Supplément grec 1261 Copié avant 1309 par une seule main anonyme ; reliure d'origine en soie violette 45
Parma Biblioteca Palatina palat. 0260 Copié vers 1500 par une main occidentale anonyme 41, n. 13
Perugia Biblioteca Communale Augusta fonds principal G 84 Copié en 1473 41, n. 13
Roma Biblioteca Casanatense fonds principal 0306 Dépend du même modèle que le ms. Wien, ÖNB, Phil. gr. 255 pour le texte d'Oppien 39, n. 3
Torino Biblioteca Nazionale Universitaria fonds principal B. V. 23 (Pasini 186) 41, n. 16
Venezia Biblioteca Nazionale Marciana gr. Z. 192 (coll. 0613) Modèle partiel du ms. Wien, ÖNB, Phil. gr. 38 39, n. 3
Venezia Biblioteca Nazionale Marciana gr. X. 001 (coll. 1374) Même main que le ms. Wien, ÖNB, Suppl. gr. 123 43, n. 23
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) hist. gr. 017 Entièrement copiés par Thomas Bitzimanos et ayant appartenus à Arsenios de Monembasie et à Geôrgios Kômes Korinthios ; dépendant du même modèle que le ms. Torino, BNU, 186 et lui-même modèle du ms. Madrid, BNE, 4865, issu de l'atelier d'Andreas Darmarios ; décoration des tranches non coloriée et "primitive" 41 et n. 16 ; Abb. 10-11, a-c
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) hist. gr. 034 Copié en 1430 ; la mention d'une décoration des tranches manque dans le catalogue 39, n. 2 ; p. 43 et n. 26
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) hist. gr. 056 Copiée vers l'an 1000 par trois mains différentes ; la première main [ff. 1r-109v, lin. 9] est du "type Éphrem" ; les deux autres mains [ff. 109v, lin. 10-166r ; 166v-208r, lin. 6] sont influencées par la "Perlschrift" ; quelques ajouts marginaux d'une main de la seconde moitié du XIIIe siècle ; un copiste ultérieur, probablement du XVe siècle, a réécrit de longs passages ; quelques marginalia du XVIe siècle ; des titres latins ont été insérés à date ancienne par deux mains différentes ; sa décoration bien conservée atteste sa présence à Candie au XVe-XVIe siècle ; acquis par Augier Ghiselain de Busbecq à CP. 40 et n. 10-11 ; Abb. 1-3, 4, a-c
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) hist. gr. 119 Partiellement [ff. 116r-125v] en grec vulgaire, peut-être crétois, copié vers 1500 par deux mains anonymes [A : ff. 1-91v ; 92r-115v ; B : ff. 116r-125v] [deux unités codicologiques : A : ff. 1-115 ; B : ff. 116-125] ; la décoration partielle de ses tranches de reliure [de type 1] montre qu'il est aujourd'hui incomplet 42 et n. 21-22 ; Abb. 18
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) med. gr. 35 Copié par une seule main anonyme dans le dernier quart du XVe siècle ; ajouts de la main d'Andreas Darmarios aux ff. Vv et 1r ; la décoration des tranches est dans un état de conservation médiocre 42 et n. 18 ; Abb. 14
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) phil. gr. 038 Proclus, copié vers 1548 à Venise sur le ms. Venezia, BNM, gr. Z 192 ; Plotin, sur le ms. Wien, ÖNB, Phil. gr. 102 ; selon Bick, copié en partie [ff. 1-318v] par Sebastiano Erizzo, qui fut aussi possesseur du ms. [ex-libris au f. IIIv] ; munie d'une décoration florale des tranches abondamment colorée, sa reliure prend son inspiration dans l'Italie de la Renaissance, et non en Crète. 39, n. 3
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) phil. gr. 091 Copié dans la dernière décennie du XVe siècle par une main très proche de celle de Manuel Gregoropulos ; apographe du ms. Escorial, Real B., Σ. II. 8 ; a appartenu à Johannes Sambucus [ex-libris au f. 1r] ; décoration des tranches bien conservée. 42 et n. 17 ; Abb. 12, a-c, 13
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) phil. gr. 102 Antigraphe partiel du ms. Wien, ÖNB, Phil. gr. 38. 39, n. 3
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) phil. gr. 116 Copié dans la 1ère moitié du XIVe siècle et complété [ff. 1-4, 9-12] par Ioannes Rhosos selon Hunger [?] ; la décoration, constituée de tresses de couleur brun ou brun-roux, n'est pas spécifiquement crétoise, et son état de conservation est médiocre. 39, n. 3
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) phil. gr. 237 Copié peu après 1450 par Michael Apostoles [ff. 1r-24r, lin. 7 ; 25r-39r, lin. 7 ; 39v-127r, 128v-135v, 138r-153r, 154r-218r] et trois mains complémentaires, dont une [f. 39r, linn. 8-28] ressemble à Geôrgios Chomatas [Abb. 8] ; présence de marginalia par une main du XVe siècle ; acquis par Johannes Sambucus ; décoration des tranches assez mal conservée ; pour le texte de Michel le Syncelle [ff. 95r-122v], il dépend du même modèle que le ms. Wien, ÖNB, Suppl. gr. 88 ; pour le texte du Ps.-Phocylide, le ms. appartient à un sous-groupe de mss provenant principalement de copistes crétois. 40 et n. 13 ; Abb. 8
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) phil. gr. 255 1ère moitié du XIVe siècle, restauré [ff. 1-5v] par Andreas Darmarios, qui a vendu le ms. à Johannes Sambucus [ex-libris au f. 78v] ; pour Oppien, il dépend du même modèle que le ms. Roma, B. Casanatense, 306 ; au f. 66v, notice d'une main dont le ductus ressemble de manière saisissante à celui de Michael Apostoles ; la décoration des tranches, très abîmée, ne permet pas de classification précise ; elle n'est pas mentionnée dans le catalogue. 39, n. 2
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) suppl. gr. 050* Le seul ms. grec de l'ÖNB à avoir conservé sa reliure crétoise de la fin du XVe siècle ; à l'occasion de sa nouvelle reliure crétoise, le ms. a été complété par deux mains, dont l'écriture rappelle le style des Hodèges ; la mention d'une décoration des tranches manque dans le catalogue. 39, n. 2 et 4 ; p. 40 et n. 8-9
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) suppl. gr. 067 Du début du XIVe siècle ; annoté dans la première moitié du XVe siècle par le prêtre et copiste de Candie Ioannes Chionopulos ; le ms. provient de la bibliothèque du Comte Johann Joachim von Windhag. 43 et n. 28 ; Abb. 23, a-b
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) suppl. gr. 088 Copié par un collaborateur anonyme de Michel Apostoles et annoté par Michel Apostoles ; pour le texte de Michel le Syncelle, copié sur le même modèle que le ms. Wien, ÖNB, Phil. gr. 237, ff. 95r-122v. 41, n. 13
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) suppl. gr. 123 A appartenu à Ianos Laskaris et au cardinal Niccolò Ridolfi ; copié probablement en Italie par une main anonyme du cercle de Ianos Laskaris à laquelle sont également dûs les mss Venezia, BNM, gr. X. 1 et Firenze, BML, Conv. Soppr. 142 ; le ms. a conservé sa reliure italienne d'origine. 39, n. 4 ; p. 43 et n. 23 ; Abb. 19-20
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) theol. gr. 076 Copié vers 1200 ; titre en majuscules : Δογματικὴ Πανοπλία. 43 et n. 25 ; Abb. 21-22, a-c
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) theol. gr. 097 Copié par une main anonyme de la première moitié du XIIe siècle et complété [f. 242r-v] par une main archaïsante du XIVe siècle ; la mention d'une décoration des tranches manque dans le catalogue. 39, n. 2 ; p. 44 et n. 29 ; Abb. 24
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) theol. gr. 178 Copié dans la seconde moitié du XVe siècle par une seule main anonyme, très proche de la main de Ioannes Plousiadenos (RGK III 114, Nr 293) ; la décoration des tranches est assez mal conservée ; acquis par Johannes Sambucus [ex-libris au f. 1r]. 42 et n. 20 ; Abb. 17
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) theol. gr. 234 Copié dans le dernier quart du XVe siècle par une seule main anonyme ; acquis par Johannes Sambucus [ex-libris au f. Ir]. 42 et n. 19 ; Abb. 15, a-c, 16
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) theol. gr. 260 Copié à la fin du XVe siècle par Geôrgios Chômatas (pour Hunger-Lackner, il s'agit de Geôrgios Alexandru, RGK III 52, Nr. 89 ; a appartenu à Markos Mamunas et à Geôrgios Kômes Korinthios ; acquis par Johannes Sambucus ; décoration des tranches bien conservée, d'un type particulier. 41 et n. 14-15 ; Abb. 9, a-c
Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) theol. gr. 262 Vraisemblablement copiés par Dionysios Macheir au milieu du XVe siècle [monocondyle au f. 150v, Abb. 5 ; D. n'est pas mentionné comme copiste dans le catalogue] ; il ne reste que des traces de la décoration des tranches, probablement coloriées ; pour les œuvres de Nicolas Cabasilas, apographe du ms. Paris, BNF, gr. 1213, copié par le hiéromoine Ioasaph au monastère des Xanthopouloi à CP. (RGK II 115, Nr. 288) ; pourrait aussi avoir été copié à CP., et avoir reçu une nouvelle reliure en Crète. 40 et n. 12 ; Abb. 5-7
Wolfenbüttel Herzog August Bibliothek Gud. gr. Gud. gr. 077 Reliure crétoise d'origine. 44