Pinakes | Πίνακες

Textes et manuscrits grecs

Lien :  |  | 
Villes Dépôts Fonds Cotes Commentaire Pages
Firenze Biblioteca Medicea Laurenziana (BML) Plut. 74. 08 Copié en 1492 pour Piero di Lorenzo de Medici [1472-1503] et antigraphe du ms. Paris, BNF, gr. 2168 53-54 et n. 9
Firenze Biblioteca Medicea Laurenziana (BML) Plut. 85. 25 Achevé par Aristobulos Apostoles le 24 octobre 1492 pour Piero di Lorenzo de Medici (1472-1503) 55 et n. 17-19, 24
London British Library Arundel 522 Achevé par Aristobulos Apostoles le 26 décembre 1489 55 et n. 15-16
München Bayerische Staatsbibliothek (BSB) Cod. graec. 091 Copié par Aristobulos Apostoles entre 1520 et 1526 55 et n. 20-22
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 2164 A appartenu au médecin humaniste anglais John Clement (1495? – 1572) 53, n. 3
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 2165 A appartenu au médecin humaniste anglais John Clement (1495? – 1572) 53, n. 3 ; 55 et n. 35
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 2167 A appartenu au médecin humaniste anglais John Clement (1495? – 1572) 53, n. 3
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 2168 Ms. T de Galien, Commentaires aux Aphorismes d'Hippocrate, avec annotations marginales et interlinéaires ; apographe du ms. Firenze, Bibl. Medicea Laurenziana, Plut. 74,8 ; a appartenu au médecin humaniste anglais John Clement (1495? – 1572) ; anc. Colbert. 2618 ; Regius 2136 passim ; cf. p. 53 et n. 3 ; Abb. 1-2 [ff. 2r, 3v]
Vaticano Biblioteca Apostolica Vaticana Pal. gr. 149 54 et n. 13
Vaticano Biblioteca Apostolica Vaticana Vat. gr. 0283 Ms. V de Galien, Commentaire aux Aphorismes d'Hippocrate 57 et n. 32
Vaticano Biblioteca Apostolica Vaticana Vat. gr. 1336 Transcrit en 1491 par Markos Ioannu 57 et n. 38

Copistes, possesseurs & autres

Nom Remarque Commentaire Pages
Ἀριστόβουλος Ἀποστόλης Fils de Michel Apostolis. Séjourna à Florence auprès des Médicis à partir de 1492 jusqu'à la fin de 1494. Ensuite, à Venise, où il collabore avec Alde Manuce pour qui il édite la Galéomachie (1494). Le 26 juillet 1500, André Damoros, protopope de La Canée, lui léguait un ms de Chrysostome, mais le 1er septembre 1503 il révoqua ce testament.