Pinakes | Πίνακες

Textes et manuscrits grecs

Lien :  |  | 

Résumé :

Résumé de l'auteur : Durant la seconde moitié du XVIe siècle, le manuscrit n’est plus le principal vecteur de la diffusion du savoir, puisqu’il a été supplanté par l’imprimé. On peut dès lors s’étonner de voir le cardinal Charles de Lorraine commander à un calligraphe grec, durant la décennie 1550, la copie de plusieurs manuscrits. Pourquoi une telle commande alors que l’âge du codex était désormais révolu ? Un premier élément de réponse est que le manuscrit n’est plus seulement au XVIe siècle un objet d’érudition que fréquentent les philologues : c’est désormais un objet de collection que se disputent les élites régnantes. Les sept manuscrits copiés par Constantin Palæocappa pour le cardinal de Lorraine s’affichent dès leur page de titre comme des manuscrits d’apparat qui chantent la louange de leur commanditaire. Durant la seconde moitié du XVIe siècle, on recherche aussi les textes rares, inédits et curieux afin d’être le premier à les mettre sous presse. Enfin, le cardinal de Lorraine, un des principaux acteurs de la contre-Réforme, entend retrouver dans les sources grecques les preuves que les dogmes catholiques sont en accord avec l’Eglise des origines. Palæocappa n’a pas déçu les attentes de son riche commanditaire, puisqu’en fait de textes nouveaux, il lui a offert une belle série de faux qui servaient sa croisade contre le camp réformé. Cette présentation s’interrogera donc sur les créations hybrides de Palæocappa : comment a t-il inventé une nouvelle manière de confectionner des manuscrits grecs à la française ? Pourquoi et comment a-t-il forgé ses textes frauduleux ?
Villes Dépôts Fonds Cotes Type Commentaire Tome Pages
Andritsaina Dêmotikê Bibliothêkê fonds principal Sine numero Acquis à Paris par Constantin Agathophron Nicolopoulos (1786-1841) qui fit don de sa bibliothèque personnelle à la ville d’Andritsaina 363 n. 2, 366
Cambridge University Library Add. 1024 Copié en 1552 pour un certain Lancelot (sans doute Lancelot de Carle, évêque de Riez) 368 n. 23
Genève Bibliothèque de Genève fonds principal gr. 43 363 n. 2
Leiden Bibliotheek der Rijksuniversiteit Voss. gr. Q° 19 363 n. 2
Leiden Bibliotheek der Rijksuniversiteit Voss. gr. Q° 40 363 n. 2
London British Library Royal 16 C VI Liste autographe des 26 manuscrits grecs que Paleocappa a copiés à Paris 366 n. 12
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) Grec 0458 375 n. 57, 376 n. 58
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) Grec 0460 377 n. 63
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) Grec 0461 375 n. 57, 376 n. 58, 377 n. 63
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) Grec 0887 375 n. 57, 376
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) Grec 1050 363 n. 2
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) Grec 1057 366
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) Grec 1058 366, 377
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) Grec 2008 379
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) Grec 2616 380
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) Grec 2675 380
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) Supplément grec 0143 366
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) Supplément grec 0148 363 n. 2
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) Supplément grec 0303 366
Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) Supplément grec 1309 372 n. 40
Paris Bibliothèque Sainte-Geneviève fonds principal 3394 366
Reims BM fonds principal 0375 (E 291) 365

Copistes, possesseurs & autres

Nom Remarque Type Commentaire Tome Pages
Κωνσταντῖνος Παλαιοκάππας ὁ Κυδωνιάτης
Charles de Lorraine Archevêque de Reims, cardinal Voir n. 2