Pinakes | Πίνακες

Textes et manuscrits grecs

Lien :  | 

Siècle : 16 (2/2)

Remarque :

ἱερεύς, Κρής; παρ' ἐπίκλην Μαραφαρᾶς

Formes équivalentes :

  • Skordylios Zacharias
  • Zaccaria Scordilli
  • Zacharias Scordylius

Identifiants :

Répertoire Numéro Url Remarque
RGK II 157
Álbum de copistas II 63- Skordiles, Zacarías
Pinakes - auteur Zacharias Scordylius

Bibliographie :

Général

Répertoire Titre Commentaires Tome Pages
Vogel and Gardthausen, 1909, Die griechischen Schreiber des Mittelalters und der Renaissance 126

Cotes :

Pays Ville Dépôt Fonds Cote Remarque Nature de la relation Folios Commentaire
Suisse Bern Burgerbibliothek fonds principal 360 copiste
Italia Milano Biblioteca Ambrosiana fonds principal Q 084 sup. (Martini-Bassi 686) olim N 57 copiste 20-23v Voir Martinelli Tempesta 2013
France Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 0133 copiste Cv Voir RGK II
France Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 0172 copiste en marge Voir RGK II
France Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 0585 Copie du Codex Grimani copiste 1rv ; 36v en marge Voir RGK II
France Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 0680 copiste I pinax ; Voir RGK II
France Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 1327 copiste Iv-259, 260-478 copié en 1562 à Venezia (souscription)
France Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 2544 copiste 104-127 souscription
France Paris Bibliothèque nationale de France (BNF) grec 2745 copiste 001-207v Monocondyle au f. 131v ; Voir RGK II
Italia Venezia Biblioteca Nazionale Marciana gr. II. 093 (coll. 0562) copiste 101-119v Voir Elia - Piccione (2020)
Österreich Wien Österreichische Nationalbibliothek (ÖNB) theol. gr. 072 copiste

Unités codicologiques :

Pays Ville Dépôt Fonds Cote Uc Remarque Nature de la relation Folios Commentaire
Italia Milano Biblioteca Ambrosiana fonds principal O 142 sup. (Martini-Bassi 601) 2 copiste Identification proposée de manière hypothétique par Martini-Bassi, contestée par Martinelli Tempesta 2013 (il s'agit peut-être plutôt de G. V. Pinelli)